Rédiger son CV : comment faire ?

Mise à jour le 10 octobre 2019 15:39:13

Aujourd’hui, se démarquer des autres candidats lorsque l’on postule à un stage ou un job étudiant devient de plus en plus compliqué. Comment faire pour sortir du lot ? Certains candidats n’hésitent pas à faire preuve d’imagination et de créativité en matière de CV : du CV affiché sur une carte de visite au CV rédigé sur un slip, tout y passe ! Cependant, à vouloir toujours faire plus, on finit quelques fois par s’égarer… MyJobmania et Coachmania vous donnent tous les conseils pour rédiger le « CV parfait du stagiaire » !

Créez maintenant votre propre CV à partir d’un modèle CV qui a déjà fait ses preuves !

cv

Une ou plusieurs pages ?

Peut-être l’a-t-on trop répété, mais le CV « idéal » selon les standards français tient sur une page. Hé oui, pas la peine de rédiger une série de romans en dix tomes pour expliquer au recruteur à quel point vous aimez le sport (vous ne trompez personne sur ce point-là…) et à lister chacune de vos missions sur les trois dernières années. L’intérêt de se contenter d’une page ? Cela vous permet de sélectionner les informations que vous jugez les plus importantes et de rendre votre CV fluide et plus facile à lire pour le recruteur.

 

Photo ou pas de photo ?

Si en Angleterre, la photo est à proscrire, à l’inverse, en France, on préfère les CVs avec une photo qui permet d’identifier la personne et de conférer un côté plus humain au papier. Mais vous avez tout à fait le choix sur ce point. Si vous souhaitez en mettre une, préférez une photo professionnelle ou vous arborez un joli sourire. Certaines agences de photo proposent même des séances photos spéciales CV. En revanche, les photos de famille ou vos derniers clichés de vacances sont à bannir ! Croyez-nous, elles sont bien mieux dans votre appareil photo que sur votre CV.

 

Et à propos du titre ?

Il est important de lier son CV à l’offre à laquelle vous postulez. Et cela peut très facilement être fait en donnant le nom du poste visé comme titre à son CV. Par exemple, nommer son CV « Contrôle de Gestion » alors que l’on recherche un stage dans le secteur des Ressources Humaines serait contreproductif… En général le titre est la deuxième chose qui attire l’œil après le nom et/ou la photo, alors il est important de bien le soigner.

 

Dois-je lister toutes mes missions ?

Le corps du CV, la partie expérience, est généralement l’étape la plus complexe dans la rédaction de son CV car elle est aussi la plus importante. On serait tenté de faire une liste de tous les stages, de tous les jobs et de toutes les missions qui nous ont été confiées depuis nos premiers pas dans le monde du travail. Or, cela n’est pas vraiment la bonne démarche à suivre. L’intérêt de cette partie est de lier son expérience, ses tâches précédentes à celles avancées pour le poste auquel on postule. Donnez des exemples de vos succès avec des exemples concrets. Par exemple « Augmentation du nombre de partenaires de 14 à 27 » ou encore « amélioration de taux d’ouverture de 17% à 24% ». N’hésitez pas à y inscrire des chiffres, se sont généralement les faits les plus parlant pour les recruteurs et ils démontrent votre esprit d’analyse et votre rigueur.

Dernier petit conseil à ce sujet, privilégiez les bullet points pour lister vos différentes réussites !

 

Ma formation : je dis quoi ?

Généralement, votre partie formation commence avec votre baccalauréat où il vous faudra indiquer si vous avez fait un bac S, ES, L ou un bac pro avec la mention obtenue (s’il y en a une). Pour vos études supérieures, donnez des détails si cela correspond au poste que vous visez : vous recherchez un stage de community manager ? Ça tombe bien, votre spécialisation est justement Social Development !

 

Qu’en est-il des intérêts ?

Souvent, la partie réservée aux intérêts est bâclée. Nous avons tendance à lister des hobbies sans vraiment y réfléchir : cinéma, voyage, sport… Or, tout le monde aime voyager ou encore aller au cinéma (enfin presque !). A moins d’avoir une occupation qui sorte vraiment de l’ordinaire, cette zone du CV est survolée par les recruteurs qui pourtant ne manquent pas d’y revenir une fois l’entretien décroché. Et si vous ne savez pas quoi répondre à la question « quel est le dernier film que vous êtes allé voir au cinéma ? » ou que votre dernière séance remonte à Titanic, c’est souvent la panique !

Plutôt que de faire une liste d’intérêts, nous proposons dans le « CV parfait » de réserver un encart « Engagement ». Dans celui-ci vous pourrez indiquer votre inscription dans le club de basket de votre ville, y renseigner les compétitions auxquelles vous avez participé, ce que ce sport vous a amené ou encore montrer des expériences de bénévolats ! Ne pas hésiter à insérer des liens vers vos réalisations web, si vous en avez !

 

Et des projets ?

Votre CV doit être personnalisé pour chaque poste auquel vous postulez. Les projets actuels peuvent servir de liens entre votre CV et l’offre. Si votre futur employeur demande une force d’analyse et d’organisation, vous pouvez mettre en avant un projet sur le court ou long terme de votre stage actuel ! Par exemple, avancer votre objectif d’améliorer le taux d’ouverture de vos e-mailings ou assurez votre volonté de réaliser des reportings quotidiens de vos tâches.

 

Langues et compétences, je mets quoi ?

Comme pour les intérêts, ne vous contentez pas de lister les langues que vous parlez. En effet, cela n’indique pas votre niveau et même si vous notez « Anglais – Avancé », cela ne prouve rien pour le recruteur ! Encore une fois, ce que l’on veut, c’est du concret. Pour l’anglais, indiquez votre score au TOEIC, au TOEFL ou à l’IELTS. Pour l’allemand, votre niveau au Goethe Zertifikat et pour l’espagnol votre niveau au Bulats par exemple. Si vous êtes débutant dans d’autres langues et si celles-ci sont rares, cela peut être une preuve de votre curiosité et de votre ouverture d’esprit.

Enfin, pour les compétences, cela regroupe généralement les logiciels maîtrisés, les plus courants étant le Pack Office et la Suite Adobe. Là encore, donner son niveau est primordial.

 

Derniers petits conseils :

  • Datez vos expériences et formations : date de début, date de fin et durée ;
  • Commencez toujours par vos expériences les plus récentes en haut de CV et terminez par les plus anciennes ;
  • Soignez la forme générale du CV ! Une police nette et agréable à l’œil, des espaces pour plus de fluidité et si vous avez quelques compétences en retouches, vous pourrez faire un peu de design ;

Les couleurs ne sont pas forcément à bannir. Choisissez des petites touches de bleu ou de violet (des couleurs neutres) pour agrémenter votre CV (le jaune fluo et le rouge sont à éviter…)

Bon courage !

Jobmania
X