Le palmarès Trendence 2013 des entreprises préférées des étudiants européens

Mise à jour le 3 octobre 2019 17:21:20

L’institut de recherche allemand Trendence est allé à la rencontre de 317.000 futurs ingénieurs et managers issus de 24 pays d’Europe afin d’établir son baromètre Top employeurs de l’année 2013.

Dans quelques mois, ces étudiants deviendront employés d’une start-up, d’une PME ou d’un grand groupe, la question de leur futur employeur est primordiale et conduit à divers idéaux.

Google

 

 

 

 

 

 

 

 

Google garde-t-il sa première place dans le cœur des étudiants européens ou laisse-t-il sa place à une autre entreprise ?

Quelles entreprises, ces étudiants, rêvent-ils d’intégrer ? C’est le géant Google qui occupe, encore une fois, la première place du classement. Le choix des futurs managers et ingénieurs est fortement influencé par le contexte économique.

La stabilité : une préoccupation importante

Les étudiants recherchent des emplois stables. La stabilité est devenue la principale priorité des futurs diplômés et implique certains changements dans le top 20 classement des entreprises préférées

En effet, on observe l’absence des banques dans le top 20. Impactées par une image négative, les banques ne semblent plus autant attractive qu’auparavant. La Société générale a d’ailleurs été rétrogradée à la 21ème place alors qu’elle occupait la 13ème place l’année dernière.

Mais ce contexte économique défavorable ne fait pas que des malheureux. Il accroît tout de même la popularité de certains secteurs et entreprises. La SNCF, bénéficiant d’une réputation d’emplois stables, attirent beaucoup d’ingénieurs. De la même manière le secteur public et, notamment, la Commission européenne séduit de plus en plus de jeunes avec des possibilités de mobilité et d’évolution presque illimitées. C’est ainsi qu’elle fait une entrée fracassante dans le classement en se plaçant à la 14ème place soit une montée de 18 places, par rapport à l’année dernière. D’ici 2020, 50% du personnel du Parlement Européen partira à la retraite. L’occasion pour les institutions européennes de recruter en masse : 3000 postes seront à pourvoir.

De manière globale, aucun secteur ne se détache réellement du classement. Pour les étudiants managers, leur choix est plutôt diffus. La crise économique conduit à un changement du paysage et les nouvelles tendances n’apparaitront que dans quelques années.

Les futurs diplômés font part de leurs inquiétudes quant à leur avenir professionnel. Conscient que leurs longues études ne conduiront pas forcément à une embauche, 30% des étudiants indiquent qu’ils sont prêts à s’expatrier pour augmenter leur chance de trouver un emploi.

L’épanouissement personnel

Mais l’inquiétude grandissante des étudiants ne les poussera pas à accepter n’importe quel poste. L’envie de progresser et d’évoluer occupe un part importante dans la décision d’un futur manager ou ingénieur d’intégrer tel ou tel entreprise. L’intérêt de la mission, le développement personnel et la possibilité d’évolution de carrière sont des préoccupations toujours aussi importantes pour les futurs diplômés. Les jeunes européens désirent s’investir et s’impliquer dans l’entreprise. Ils ont tendance à viser la qualité plutôt que la quantité : « Travailler moins pour travailler mieux ».

 

 

Rang 2013 des étudiants européens

 

Classement des employeurs préférés des étudiants en commerce/management

 

Rang 2012

1

Google

1

2

Apple

2

3

Ernst & Young

4

4

PwC

6

5

Volswagen Group

8

6

Coca-Cola

3

7

KPMG

7

8

L’Oréal

5

9

BMW

11

10

Deloitte

9

11

Microsoft

10

12

LVMH

12

13

Procter & Gamble

14

14

Commission européenne

32

15

Unilever

17

16

Nestlé

15

17

Banque centrale européenne

19

18

Ikea

24

19

BCF (The boston consulting Group)

30

20

McKinsey &Company

26

 

 

 

Rang 2013 des étudiants européens

 

Classement des employeurs préférés des étudiants en ingénierie/informatique

 

Rang 2012

1

Google

1

2

Volkswagen Group

4

3

Microsoft

3

4

Apple

2

5

BMW

5

6

EADS

8

7

Siemens

7

8

IBM

6

9

Bosh

12

10

Porsche

11

11

Bayer

13

12

Intel

9

13

GlaxoSmithKline

10

14

Daimler/Mercedes-Benz

14

15

Nestlé

16

16

Agence spatiale européenne

19

17

ABB

17

18

Rolls-Royce (Groupe BMW)

23

19

L’Oréal

15

20

Sony

20

X