Comment réussir son entretien d’embauche

Mise à jour le 2 octobre 2019 14:42:05

Plus encore que le CV, la préparation à l’entretien est très importante. Il sert à décider si vos compétences et votre profil vous rendent apte à occuper le poste à pourvoir. Il vous faudra donc être bien préparé, afin de démontrer vos qualités pour le poste.

Comment réussir son entretien d'embauche ?
Comment réussir son entretien d’embauche ?

Les différents types d’entretien

L’entretien téléphonique : Cet entretien est difficile car impromptu, le plus souvent. Ne vous déconcentrez pas et gardez tant que possible un débit de parole moyen. Enfin, si l’occasion se présente, proposez poliment l’idée d’un rendez-vous.

L’entretien en face à face sous ses 3 formes :

L’entretien non directif

Le recruteur vous pose des questions ouvertes : « Je vous écoute » ou «Parlez-moi de vous », votre présentation précède le plus souvent celle du poste. Vous devrez être succinct autant que possible en délivrant des informations pertinentes à votre sujet. Mettez en valeur vos points forts et décrivez la dynamique de carrière que vous envisagez. Argumentez et illustrez toujours vos propos grâce à un exemple tangible.

L’entretien directif

Il est donc mené par le recruteur. Dans ce type de cas, vous aurez à répondre à des questions fermées. Soyez bref, précis, concret et illustrez vos propos par des exemples dans la mesure du possible.

L’entretien semi-directif

Le recruteur alternera les questions ouvertes et les questions fermées. Ayez une attitude sérieuse, démontrez votre confiance et adoptez un ton rassurant.

Les bases d’un bon entretien

L’interactivité

Évitez de monopoliser la parole mais assurez-vous de ne pas laisser le recruteur faire les questions et les réponses.

Le dynamisme

Faites en sorte d’éviter que les silences gênants n’« envahissent » la discussion. Pour cela, il existe une technique simple, prévoir plusieurs questions à poser à votre interlocuteur.

Sachez gérer votre temps

N’oubliez pas que le recruteur à attribué un temps déterminé à votre entretien. S’il accorde 30 minutes à votre entretien, vous vous devez d’être synthétique et clair. Attention à ne pas vous appesantir en détails sans intérêt.

Prouvez ce que vous avancez

Il ne suffit pas d’énoncer vos savoir-faire, vos savoir-être et autres qualités. Il est nécessaire que vous apportiez des preuves à l’aide d’exemples concrets et vérifiables lorsque cela est possible. Ces exemples peuvent prendre différentes formes outre l’expérience professionnelle. Vous pouvez puisez dans des travaux réalisés en cours, dans une implication associative ou évoquer un sport que vous pratiquez en compétition… tout exemple crédible peut être utilisé.

Matériel à prévoir

Si vous connaissez le style vestimentaire de l’entreprise que vous rencontrez, accordez votre présentation avec celle-ci. Dans le cas contraire, choisissez une tenue sobre et classique, en d’autres termes « passe-partout » : tailleur ou jupe pour les demoiselles, costume pour les hommes. Bannissez les couleurs agressives.

Amenez avec vous le nécessaire pour prendre des notes.

Prévoyez 2 exemplaires de votre CV, un pour vous et un pour le recruteur (qui pourrait l’avoir égaré ou ne pas l’avoir imprimé). Si vous avez des réalisations, créations et autres trouvailles à faire valoir au recruteur, prenez une liste de celles-ci avec vous.

Votre visage vous trahit : les erreurs à éviter

Vous êtes stressé

Lorsque vous vous exprimez à l’oral durant une situation stressante comme un entretien d’embauche et que votre débit est en dessous de 3,5 mots par seconde, cela peut provoquer chez le recruteur des émotions négatives. Cela met en doute l’authenticité de vos dires.

Vous n’êtes pas d’accord

Croiser les bras est un signe de désaccord et de contradiction, ne le faites pas, sinon le recruteur sentira consciemment ou inconsciemment que vous mettez un obstacle entre vous et lui.

Vous connaissiez ces techniques pour réussir un entretien d’embauche ? Vous en avez d’autres ? N’hésitez pas à commenter !

X