Comment rendre efficace la recherche d’un premier emploi ?

Mise à jour le 4 octobre 2019 14:38:57

Ça y est, vos études sont finies, vous rentrez enfin dans la vie active. C’est un mot qui peut faire peur quand on ne sait pas comment s’y prendre pour rechercher un premier vrai emploi. Comment faire pour que vos candidatures mènent à l’embauche ?


1. Faire un bilan de compétences

Rechercher un emploi, ce n’est finalement pas si différent d’une recherche de stage d’un point de vue pratique. Néanmoins, maintenant, vous devez savoir dans quel secteur vous allez travailler et vos compétences à mettre en valeur car vous allez être amené à obtenir des responsabilités.

Tout en respectant votre personnalité, montrez vous sûr de votre orientation lorsque vous vous penchez sur l’écriture du CV : calez vous sur les qualités recherchées par les recruteurs, montrez vous motivé et mettez en avant vos diplômes (ils sont votre grande force devant votre expérience professionnelle, pour l’instant).

Certains sites proposent plusieurs bons conseils pour rédiger votre CV avant de passer à la recherche d’un premier job.
Il en va de même pour la lettre de motivation : elle est importante, et doit prouver que malgré votre peu d’expérience professionnelle, vous êtes à-même d’avoir un contact professionnel face à votre interlocuteur.

2. Préparer sa candidature

Avant de poster votre première candidature sur une offre ou une annonce, ou même en candidature spontanée, préparez vos outils de prospection. Il vous faut, pour commencer, constituer un fichier Excel qui permettra le suivi de vos recherches.

Vous y inscrirez le nom des entreprises contactées, le poste proposé, éventuellement un lien vers l’offre d’emploi, le nom et les coordonnées de votre interlocuteur, généralement la direction des ressources humaines… N’oubliez pas de noter la date des relances (oui, c’est très important de relancer une entreprise, cela prouve votre motivation) et les dates d’entretiens.

Vous pouvez éventuellement vous créer une carte de visite pour son aspect professionnel, vous inscrire sur les réseaux sociaux professionnels… Et à ce propos, méfiez-vous de vos profils personnels, qui peuvent vous éliminer définitivement si l’on y trouve des photos de soirées, des posts peu avantageux orthographiquement parlant, etc.

Vous pouvez pour finir faire jouer le bouche-à-oreille, si vous avez déjà effectué quelques stages ou de l’alternance auparavant. Vos anciens tuteurs de stage ont peut-être les coordonnées d’une entreprise qui recrute ?

3. Candidater

Vous êtes fin prêts à décrocher un entretien. De ce fait, vous avez plusieurs solutions pour postuler, et il est plus efficace de les combiner. Pour commencer, n’oubliez pas le bouche-à-oreilles : votre ancien tuteur de stage a peut-être quelques contacts dans votre secteur d’activité, il serait judicieux de lui demander de faire passer votre candidature. Mais généralement ce genre de requêtes fonctionne à la chance, et c’est un moyen très instable.

Dans ce cas, préférez postuler aux offres d’emploi sur les jobboards (sites qui fournissent un lien entre un candidat et un recruteur) comme Direct Emploi, qui permettent de cibler vos recherches en fonction de critères très précis. C’est un bon moyen pour répondre à un grand nombre d’annonces en peu de temps.

On le dit et on le répète encore, mais n’oubliez surtout pas de modifier votre lettre de motivation à chaque fois qu’une nouvelle candidature sera envoyée ! Il faut que ce document soit propre à l’entreprise que vous démarchez.

Et surtout, n’oubliez pas que votre objectif est l’obtention d’un premier emploi, alors ne baissez pas les bras après quelques refus pour vous réorienter vers un petit job, en attendant. Vous êtes sur le marché du travail et non plus étudiant.

X